Entrée Activité gratuite pour les membres de la Société d’histoire de Sainte-Foy et 10 $ pour les non-membres.
Aucune réservation nécessaire. Pour information  418 641-6301, poste 4082

28 avril 2024 – 13h30

La tournée d’histoire s’arrête à :

Église Notre-Dame-de-Foy 820, Chanoine-Martin, Québec

On n’est pas des pas propres!

Les conférenciers :

Société d’histoire In Memoriam – SHIM 2.0 La Société d’histoire In Memoriam est axée sur la découverte et l’expérimentation d’aspects inédits de l’histoire; surtout du Québec, afin d’en apprendre plus sur la vie d’autrefois et même mettre le tout en pratique en contexte de reconstitution historique.

Résumé :

Baptiste et Marie-Ange en ont assez de passer pour des pas propres devant les gens de 2024! Pas vrai qu’en 1750-1760 on se laisse vivre dans la saleté!

Pour remédier à ce grand malentendu, ils viendront parler de l’hygiène des dents, du corps, des cheveux; de maquillage, de savon, de poudre, de décrassoir, de pommade, de lavage de linge et autres éléments indispensables pour se conserver dans un bon état de propreté.

Merci à nos partenaires:

Coopérative funéraire des Deux Rives

Geneviève Guilbault – Députée de Louis-Hébert

Soeurs du Bon-Pasteur de Québec

24 mars 2024 – 13h30

La tournée d’histoire s’arrête à la résidence :

Les Jardins Logidor
795 Rue Alain, Québec

Vivre à Sainte-Foy en 1955 : quand un village devient ville

Conférence de Jean-Marie Lebel, historien

Résumé : Aux yeux des vieux habitants du Sainte-Foy d’alors, tout change rapidement. Des bulldozers ouvrent de longues rues sur les terres agricoles ancestrales subdivisées en lots à bâtir où se dressent des alignements de charpentes. Dans le Sainte-Foy moderne viennent s’établir de nombreuses familles qui y vivent comme dans les autres banlieues-dortoirs d’Amérique : mêmes automobiles, bungalows, piscines et hamburgers. Mais que pourra-t-il donc subsister des traces et héritages du Sainte-Foy des générations passées ?

Le conférencier : Depuis plus de 40 ans, l’historien Jean-Marie Lebel se consacre à l’histoire de la ville de Québec. Il enseigne à l’Université du 3e Âge de l’Université Laval et au Collège Mérici. Il a été vice-président de la Société historique de Québec et vice-président de Cap-aux-Diamants,la revue d’histoire du Québec, pendant de nombreuses années. Auteur de plus de 450 articles et chroniques ainsi que de nombreux livres, il est chroniqueur d’histoire du magazine Prestige.

25 janvier 2024 – 13h30

Salle Madame Roy de la Maison généralice Sœurs du Bon-Pasteur de Québec 2550, rue Marie-Fitzbach Québec, QC G1V 2J2

Au cœur de l’histoire fidéenne : les 143 ans du Bon-Pasteur en marche pour le service

Conférence de Nicole Daigle, s.c.i.m. 

Résumé : Présenter l’œuvre du Bon-Pasteur dans la municipalité de Sainte-Foy, c’est revenir aux racines profondes de la Congrégation des Servantes du Cœur Immaculé de Marie dites Sœurs du Bon-Pasteur de Québec et au cœur même de son histoire et de son charisme. Guidé par les Annales de la congrégation et autres sources de renseignements, le parcours historique débutera par la belle histoire du « Vieux Couvent » de 1881 et se continuera dans les rues de Sainte-Foy où les Sœurs du Bon-Pasteur se sont dévouées dans les maisons d’œuvres sociales et d’enseignement primaire et secondaire.

16 janvier 2024 – 19h30

Bibliothèque Monique-Corriveau 1100, route de l’Église, à Québec

PIERRE LAFLEUR – 60 ans d’implication dans le domaine des loisirs

Son engagement bénévole débute en 1964 aux terrains de jeux, évoluant ensuite vers un emploi étudiant au sein des loisirs paroissiaux, puis vers la direction des 14 terrains de jeux de la Ville de Sainte-Foy.

À la suite de ses études universitaires en récréologie, il est engagé au Service des loisirs de la Ville de Sainte-Foy en tant qu’animateur, puis coordonnateur à l’animation, et ensuite aux sports et plein air. En 2002, il accède au poste de directeur de la culture, des loisirs et de la vie communautaire de l’Arrondissement Sainte-Foy Sillery Cap-Rouge de la Ville de Québec. Pierre Lafleur contribue activement à la construction de plusieurs centres dédiés aux loisirs, à la culture, aux sports et aux activités de plein air. Il est également impliqué dans diverses associations nationales liées aux loisirs municipaux.

Actuellement, il occupe le rôle de secrétaire bénévole au sein de la Ludothèque de Sainte-Foy, un service de prêt et d’animation ludique comptant plus de 1000 membres, soutenu par une dizaine de jeunes employées ludothécaires et 70 bénévoles. Il effectue régulièrement des visites dans des ludothèques et bibliothèques européennes dans le but de partager ses connaissances.

12 décembre 2023 – 19h30

Sacristie du site patrimonial de la Visitation, 2825, chemin Sainte-Foy, à Québec

Le costume féminin en Nouvelle-France 

Une conférence d’Evelyne Bouchard

Cette conférence propose la découverte de la garde-robe des femmes, alors que le chemin du Roy était encore tout neuf. Cette incursion dans la mode d’hier aborde autant les vêtements quotidiens de celle qui travaille sur une ferme que celle allant vers l’église toute endimanchée. Un coup d’œil dans la garde-robe d’une femme de la haute société apporte un comparatif intéressant.

21 Novembre 2023 – 19h30

Sacristie du site patrimonial de la Visitation, 2825, chemin Sainte-Foy, à Québec

Les filles du Roy en Nouvelle-France 

Au cours de cette conférence, Danielle Pinsonneault et son invitée présente :

Ces femmes, pour la plupart orphelines, ont répondu à une demande du roi Louis XIV pour réaliser son projet de peuplement de la Nouvelle-France en 1663. Elles ont quitté leur patrie et ont fait un saut dans l’inconnu.

Elles ont bravé la grande mer océane, les fréquentes attaques de navires anglais et le risque de mourir des terribles maladies se déclarant lors de ces longues traversées. Nous pouvons nous demander pourquoi elles ont pris autant de risques…

Elles ont tenu parole : elles se sont mariées, se sont courageusement installées sur des « terres en bois d’boutte », les ont défrichées avec leur mari « pour nous mettre au monde et tout le pays avec nous! ».

En onze (11) ans, elles ont été 764 femmes à traverser l’Atlantique, soit la moitié de toutes les femmes qui se sont installées en Nouvelle-France durant tout le régime français (de 1608 jusqu’en 1760 : soit 152 ans).

Elles se sont acclimatées, ont adapté leur manière de s’alimenter et de s’habiller, ont appris à pêcher et à connaître les plantes médicinales d’ici pour soigner leur famille. Il le fallait bien en l’absence de médecins et de sage-femmes.

En somme, elles ont « enfanté à cœur de vie » et elles ont trimé dur.

Les Filles du Roy nous ont légué un héritage inestimable : notre langue, notre culture, nos valeurs, nos coutumes et nos savoir-faire.

Nous leur devons admiration et reconnaissance! Elles sont les Mères de la nation!

17 octobre 2023 – 19h

Sacristie du site patrimonial de la Visitatation

La Caisse Desjardins de Sainte-Foy : 80 ans d’histoire 

Au cours de cette conférence, David Camirand, historien et archiviste à la Société historique Alphonse-Desjardins, explore l’histoire fascinante du Mouvement Desjardins et plus particulièrement les moments clés qui ont façonné les 80 ans d’existence de la Caisse Desjardins de Sainte-Foy.

Venez explorer les racines du Mouvement Desjardins et son impact sur la société; découvrez les débuts modestes qui ont donné naissance à cette institution emblématique; suivez l’évolution des caisses populaires sur le territoire et leur contribution au bien-être économique local; plongez dans l’histoire de la Caisse populaire Laurier et son rôle dans la croissance du mouvement coopératif; venez décryptez les moments clés qui ont conduit à la mise sur pied de la Caisse Desjardins de Sainte-Foy telle que nous la connaissons aujourd’hui.  

19 septembre 2023 – 19h30

Sacristie du site patrimonial de la Visitation, 2825, chemin Sainte-Foy, à Québec

La colonie de Cartier-Roberval, au cap Rouge, Québec, et ses trésors archéologiques !

Un livre vient d’être publié pour dévoiler au grand public les résultats d’une mission archéologique multidisciplinaire au cœur de l’histoire du Québec. Les fouilles du site Cartier-Roberval et les seize années de réflexion et de travail viennent compenser la pauvreté d’information des récits historiques. Le site a été classé comme « site du patrimoine archéologique » par le gouvernement du Québec, mais mérite éventuellement une reconnaissance internationale comme « site du patrimoine de l’Humanité » par l’UNESCO. De fouilles additionnelles sont préalablement essentielles.

Notre conférence abordera un certain nombre de points saillants des fouilles et du séjour colonial des quelques centaines de colons :

 À quoi ressemblait les installations de Charlesbourg-Royal/France-Roi ? Qui les occupait ? Comment a-t-on défendu la colonie et de quels ennemis ? Quelles ont été les relations avec les Autochtones du « Canada » ? Qu’en est-il de l’or et des diamants de Cartier ?

La porte du premier chapitre de l’histoire du Québec s’est ouverte, mais seule la poursuite de la recherche archéologique sur ce patrimoine unique en Amérique, permettra d’en témoigner et de révéler un portrait fiable, réaliste et suffisamment complet.

Crédit photo : Gilles Samson – 2010

GILLES SAMSON

Doctorat en archéologie paléo-historique

Archéologue consultant

Co-directeur du projet Cartier-Roberval de 2006 à 2012 et expert-consultant pour la CCNQ entre 2012 et 2018

Institut de recherche Cartier-Roberval, président

NOTICE BIOGRAPHIQUE

Formation 

Baccalauréat en anthropologie et maîtrise en ethnoarchéologie, Université Laval.

Bourse : Échange Québec-Ontario, gouvernement du Québec.

Doctorat, Ph. D., Université de Toronto.

RICHARD FISET

Archéologue consultant

Doctorat en archéologie historique

Co-directeur du projet Cartier-Roberval de 2006 à 2012 et expert-consultant pour la CCNQ entre 2012 et 2018

Depuis plus de 40 ans, il a réalisé des dizaines de chantiers archéologiques au Québec avant de se concentrer sur le site Cartier-Roberval en 2006.  Son expérience des fouilles est variée sur des sites historiques et de contacts, mais aussi sur des sites paléohistoriques.

16 mai 2023 – 19h30

Sacristie du site patrimonial de la Visitation, 2826, chemin Sainte-Foy, à Québec

QUAND SAINTE-FOY N’ÉTAIT ENCORE QU’UN VILLAGE ET UNE PAROISSE DE CAMPAGNE
Par Jean-Marie Lebel, historien

Aperçu – Empruntant les chemins et les routes d’autrefois, retrouvons ce qu’était le grand territoire de la paroisse rurale de Sainte-Foy, rencontrons ses familles, prenons conscience de leurs défis et de leurs réalisations. Et, comme nous le verrons, le Sainte-Foy d’autrefois est encore bien présent dans notre arrondissement actuel.


À propos du conférencier – Depuis plus de 40 ans, l’historien Jean-Marie Lebel se consacre à l’histoire de la ville de Québec. Il enseigne à l’Université du 3e Âge de l’Université Laval et au Collège Mérici. Il est le vice-président de la Société historique de Québec depuis 2007 et ancien vice-président de Cap-aux-Diamants, la revue d’histoire du Québec. Auteur de plus de 400 articles
et chroniques ainsi que de nombreux livres, il est chroniqueur d’histoire du magazine Prestige.

30 avril 2023 – 13h

Sacristie du site patrimonial de la Visitation, 2826, chemin Sainte-Foy, à Québec

Résumé – Après un rappel des circonstances historiques qui entourent et expliquent la construction du fort Jacques-Cartier au Cap-Santé, l’archéologue Carl Lavoie raconte sa rencontre intime avec celui-ci et avec les citoyens qui ont œuvré à la promotion, à la préservation et à la sauvegarde de ce monument unique du patrimoine militaire de la Nouvelle-France.  Il décrit le site, le caractérise et aborde le bilan des fouilles archéologiques réalisées au cours des dernières années. Enfin, il s’interroge sur l’avenir du site et sur sa mise en valeur.

À propos du conférencier L’archéologue Carl Lavoie a étudié en archéologie classique à l’université Laval. Titulaire d’une maîtrise, il s’est spécialisé en céramologie. Ses principales recherches ont porté sur des sites tels que le moulin à tabac Douville et du Château Bigot à Charlesbourg ainsi que le parc Cartier-Roberval et la manufacture à poteries à Cap-Rouge. Il a fait partie de l’équipe archéologique canadienne à Carthage, en Tunisie où il a dirigé les fouilles de 1994 à 1996. Il a découvert le fort Jacques-Cartier de Cap-Santé en 1982, grâce à Benoit Montreuil, un ami passionné d’histoire militaire de la Nouvelle-France, et il travaille à sa sauvegarde depuis cette époque. Aujourd’hui retraité, il consacre son temps à la promotion de l’archéologie québécoise de manière bénévole au sein de plusieurs organismes de la région de Québec.

Détail de la carte de Murray (1761), copie de C. Pettigrew (1913 et 1915) (BAnC)

Crédit photo : Carolle Lessard

Crédit photo : Pierre Lahoud

21 février 2023 – 19h30

Le boisé Neilson, un vestige des écosystèmes de la mosaïque forestière
de la Pointe-de-Sainte-Foy

La Société d’histoire de Sainte-Foy est heureuse d’accueillir Madame Suzanne Hardy, botaniste, illustratrice et photographe, fondatrice de l’OBNL ENRACINART.

Sacristie du site patrimonial de la Visitation, 2825, chemin Sainte-Foy, à Québec.

Le boisé Neilson appartient aux dernières parcelles naturellement boisées de la colline de Québec, à l’ouest du boulevard Pie-XII, demeurées relativement stables, depuis 1685 et jusqu’aux lendemains de la Seconde Guerre mondiale. Ce boisé constitue le dernier refuge pour une diversité de créatures vivantes dont certains végétaux vasculaires. À travers sa présentation superbement illustrée, Suzanne Hardy présentera la flore particulière du boisé Neilson. Elle racontera aussi l’histoire fantastique de ce boisé qui, de par sa présence sur les terres de John Neilson et de ses descendants, se situe au cœur de la grande aventure de l’apprentissage des sciences naturelles en Amérique du Nord.

13 décembre 2022 – 19h30

Contes et récits de Noël d’antan

La Société d’histoire de Sainte-Foy est heureuse d’accueillir Monsieur Jocelyn Rancourt, auteur.

Sacristie du site patrimonial de la Visitation, 2825, chemin Sainte-Foy, à Québec. Pour information – 418 999-8955 ou 418 641-6301, poste 4082

Depuis bien longtemps, les contes de Noël fascinent petits et grands. Pour certains, c’est de l’émerveillement. Pour d’autres, c’est le rappel de souvenirs inoubliables de l’enfance, soit ceux d’une époque où la féerie du temps des Fêtes donnait lieu à des manifestations de foi, à des rassemblements festifs et à des traditions réconfortantes. Les contes et les récits de cet auteur sont teintés de magie, de fantastique, de rêve, de vérité, et sont bien ancrés au creux des années 1950 et 1960.

À propos de l’auteur Diplômé de l’Université de Moncton et de l’Université Laval, Jocelyn Rancourt est retraité des domaines de la santé et de l’enseignement. Passionné d’histoire et de tout ce qui a trait à Noël depuis toujours, il a publié deux recueils de contes et de récits : Noël et Nouvel An en 2009 et Plaisirs de Noël et d’hiver en 2011. Depuis 2016, il signe des contes, histoires et récits dans Le Rose-Lien (journal des résidents du Manoir de la Roselière) et dans l’Écho du RIIRS (journal du Regroupement interprofessionnel des intervenantes retraitées des services de santé).

22 novembre 2022 – 19h30

Grosse-Île 1832-1937,
un patrimoine bâti exceptionnel

La Société d’histoire de Sainte-Foy est heureuse d’accueillir Monsieur Yvan Fortier, ethno-historien.

Sacristie du site patrimonial de la Visitation, 2825, chemin Sainte-Foy, à Québec. Pour information – 418 999-8955 ou 418 641-6301, poste 4082

Résumé Pendant 105 ans, la station de quarantaine de Grosse-Île s’est dotée d’une infrastructure bâtie variée : vernaculaire, savante, temporaire, permanente, militaire, civile, religieuse, hospitalière, prophylactique, éducative ou encore d’hébergement. À découvrir…

À propos du conférencier L’implication de Yvan Fortier à Grosse-Île remonte à 1982. Il a étudié cette île qui est au large de Montmagny à travers une approche historique et ethnologique s’intéressant autant au vécu des gens qu’au cadre événementiel, qu’au contexte physique et architectural. Ses travaux ont permis de documenter et d’orienter les travaux touchant l’entretien de divers édifices du site, leur recyclage, leur restauration le cas échéant. L’ancienne station de quarantaine est un lieu historique national relevant aujourd’hui de Parcs Canada.

18 octobre 2022 – 19h30

L’ANGLETERRE IMPÉRIALE ET LES CANADIENS 1763-1841

La Société d’histoire de Sainte-Foy est heureuse d’accueillir Monsieur Michel Brunet,
auteur et passionné d’histoire et de géopolitique.

Sacristie du site patrimonial de la Visitation, 2825, chemin Sainte-Foy, à Québec. Pour information – 418 999-8955 ou 418 641-6301, poste 4082

Résumé : 1763 – Dans la vallée du Saint-Laurent, l’empire français abandonne sans états d’âme 70 000 canadiens à son ennemie héréditaire, l’Angleterre, l’autre grande puissance qui aspire à étendre son contrôle sur tout le continent d’Amérique du Nord.

Les canadiens, tolérés initialement que dans la mesure où ils seraient « utiles » à l’empire, sont très vite voués à
l’assimilation, bref, à disparaître comme société organisée. Mais les Canadiens refuseront ce scénario d’une mort annoncée. Seuls face à l’empire le plus
puissant du monde, ils serviront à celui-ci une improbable leçon de résistance coloniale.

Crédits photos : Alain Côté – SHSF & Chute de Lorette vers 1900, Archives de la Société d’histoire de La Haute-Saint-Charles.

20 septembre 2022 – 19h30

La Haute-Saint-Charles – Nommer le territoire, un enjeu historique

La Société d’histoire de Sainte-Foy est heureuse d’accueillir Monsieur Mario Lussier, enseignant en histoire et président de la Société d’histoire de La Haute-Saint-Charles, lors d’une conférence ayant pour titre La Haute-Saint-Charles – Nommer le territoire, un enjeu historique, le mardi 20 septembre 2022, à 19 h 30, à la Sacristie du site patrimonial de la Visitation, 2825, chemin Sainte-Foy, à Québec.

Pour information – 418 999-8955 ou 418 641-6301, poste 4082

Résumé – Le territoire qui se nomme aujourd’hui La Haute-Saint-Charles correspond, à peu de choses près, à l’ancienne paroisse Saint-Ambroise-de-la-Jeune-Lorette, détachée de celle de Charlesbourg en 1794. Bien que l’unité territoriale ait été religieuse dès la fin du 18e siècle, une multitude de réalités géographiques et toponymiques se sont imposées sur cet Chute de Lorette vers 1900, Archives de la Société d’histoire de arrondissement de l’actuelle ville de Québec. Les réalités seigneuriales, autant les seigneuries que les côtes, géographiques, municipales et paroissiales ont, entre autres, nommé le territoire à travers le temps.

À propos du conférencier – Détenteur d’un baccalauréat en histoire de l’Université Laval décerné en 1998, Mario Lussier enseigne l’histoire au collégial, notamment au Cégep de Lévis depuis plus de 20 ans. Passionné de généalogie, d’histoire seigneuriale et de patrimoine bâti, il préside bénévolement la Société d’histoire de La Haute-Saint-Charles depuis 2008.

Entrée : Activité gratuite pour les membres de la Société d’histoire de Sainte-Foy et 5 $ pour les non-membres. Aucune réservation nécessaire. Non accessible aux personnes à mobilité réduite. Accès au stationnement par la rue du Chanoine-Martin. Circuits d’autobus du RTC : numéros 13, 76 et Métrobus 807.